L’Auvergne à l’heure du Cream, les grands fromages AOP de ma région

Tout le monde les connait. Même ceux qui ne les aiment pas. Les fromages d'Auvergne voyagent, apportant avec eux le cœur de notre région, son essence, celle que transmettent les vaches perchées dans les estives ou cocoonées dans les espaces verts du château d'eau de la France.
Sur un plateau ou parsemé dans une salade, fondu ou dégusté au couteau, ils font partie des cartes des restaurants parisiens et provinciaux et embellissent souvent les tables des grands chefs.
Aujourd'hui, en partenariat avec l'association des fromages AOP d'Auvergne, je vais donc vous présenter les incontournables, les ambassadeurs de ma région : le cantal, le saint-nectaire, la fourme d'Ambert, le bleu d'Auvergne et le salers, tous AOP.

Le cantal, petit prince des grands espaces

Il porte le nom du département, c'est dire... Ce petit coin d´Auvergne avec la France autour. Parsemés dans les montagnes généreuses, des petites cabanes de pierre portent le terroir, ou l'ont porté. Car il en reste peu des burons finalement  aujourd'hui. Mais enfin, ce sont dans ces jolies maisonnettes perdues dans les montagnes, du plomb du cantal au cézallier et même au-delà, qu'on y fabriquait le cantal. Son goût lactique s'affirme avec l'âge du fromage. Et je peux le dire avec beaucoup d'humilité : ce fromage-là, il est unique ! C'est aussi, vous l'aurez compris, mon préféré depuis ma plus tendre enfance, que j'ai passée en Haute-Auvergne, du côté de Saint-Flour.

Je l'aime :
Pour le cantal jeune, fondu ! Il s'intègre parfaitement à des muffins, des sablés, des pizzas, des burgers... En somme, il se cuisine à toutes les sauces.
Pour le cantal entre-deux, au couteau ou intégré dans la cuisine, dans une soupe au fromage par exemple.
Pour le cantal vieux, au couteau aussi 🙂 Sa force peut aussi lui permette d'être utilisé un peu comme le parmesan.

Le saint-nectaire, l'Auvergne au grand caractère

Du caractère le saint- nectaire ! Avec ses notes florales que les fleurs du massif lui apportent, le saint- nectaire met plus d'une note dans notre bec. On lui confère même souvent un petit gout de noisette. Car il ne faut pas se tromper, le secret des arômes d'un fromage se trouve dans la qualité des herbages. Son berceau s'étend du village de Saint-Nectaire au massif du Sancy, allant même grignoter un peu de territoire dans le Cantal.

Je l'aime :
Au couteau ou accompagné de charcuterie (d'Auvergne bien sûr !) On peut aussi bien évidemment le cuisiner, car fondu il est juste monstrueusement bon !

Le bleu d'Auvergne, le grand frère

Le grand frère non pas parce que sa création est plus ancienne mais parce que son secteur de fabrication s'étend largement sur toute l'Auvergne : tout le Puy-de-Dôme, tout le Cantal, une partie de la Haute-Loire et même de l'Aveyron, de la Corrèze et du Lot...
Sa pâte persillée dévoile des arômes de champignons sauvages et se révèle onctueux et fondant en bouche.

Je l'aime :
En tartine sur un bon pain de seigle. Et bien entendu... en sauce !

La fourme d'Ambert, la dame aux doux parfums

Même si son berceau se trouve à Ambert, ville du Puy-de-Dôme, son secteur de fabrication s'étend sur presque tout le département mais aussi sur les cantons aux alentours de Saint-Flour dans le Cantal. La fourme d'Ambert est le plus doux des bleus ce qui en fait souvent le chouchou des enfants.

Je l'aime :
cuisiné. Dans des cannelés, des muffins, des cakes, des tartes... Il s'associe à merveille avec la poire !

Le salers, corsé, épicé

Il a l'allure du cantal, mais il est plus puissant. Il porte le nom d'un des plus beaux villages de France, à quelques kilomètres du plomb du Cantal. Sur ces terres volcaniques, il est produit du 15 avril au 15 novembre seulement avec le lait de vaches nourries exclusivement d'herbes pâturées. Certaines pièces de fromages sont même fabriquées à l'aide du lait des vaches de race salers, ces belles rousses à cornes qui sont normalement destinées à faire de la viande.

Je l'aime :
Au couteau, sans hésitation.

Je reviendrai évidemment m'attarder sur chacun prochainement, le temps de réaliser quelques recettes sympas pour mettre en valeur ce fabuleux terroir de ma région. En attendant, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site internet de l'association de fromages AOP d'Auvergne ici. Vous y trouverez de plus amples informations sur ces petits bijoux culinaires.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Commentaire

  1. Ces fromages ont l'air savoureux!

Un petit mot ? C'est par ici !