Je vous emmène au restaurant Jean-Claude Leclerc

Il fait partie des étoilés de Clermont-Ferrand, et mérite le détour pour un repas en amoureux. A deux pas du Palais de justice, dans une atmosphère élégante, épurée, Jean-Claude Leclerc décline une cuisine chaleureuse. Les produits locaux sont mis en avant dès que possible. Il travaille notamment les escargots de pays des Murailles, issus d’un producteur installé près d’Issoire (Puy-de-Dôme). Pour un étoilé, il reste largement accessible en proposant un menu, midi et soir, à 53 euros, et même à partir de 35 euros pour le déjeuner en semaine. Le chef fait preuve d’inventivité, et cela se prouve dès la mise en bouche où j’ai pu pour la première fois goûter à des oeufs de poissons volants qui trônaient au dessus des saveurs d’asperges et de tomates. Un vrai délice.

 

La mise en bouche

Pour notre anniversaire de mariage, nous avons opté pour le menu Plaisir, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce mot-là a guidé notre repas, agrémenté d’un Pouilly fumé issu d’une carte des vins riche de près de 200 références.

L’entrée a été un vrai coup de coeur pour moi : langoustines rôties en salade d’artichauts poivrades et croquant de sucrines au parfum de truffe noire, dentelles de parmesan. J’ai adoré l’équilibre de ce plat.  Chaque élément avait sa place. La langoustine était parfaite.

L’entrée

Le poisson était synonyme de fraîcheur. Une lotte aux coquillages, quelques légumes et champignons du moment (des girolles) en crème parfumée. Une belle réussite ce mariage des champignons et des saveurs de la mer.

jean-claude leclerc
Le poisson

La viande : un plat bien réconfortant, une côté de veau en fricassée de pommes de terre nouvelle, haricots verts et tomates confites, jus de rôti. C’est le plat que j’ai le moins aimé, mais peut-être est-ce parce que je ne suis pas très “viandarde”… Honnêtement c’était très bon, mais un peu classique.

La viande

Après ces trois plats, le serveur vous propose un chariot sur lequel reposent plusieurs fromages issus de la fromagerie Nivesse, LA fromagerie clermontoise par excellence. Le fromager Olivier Nivesse a d’ailleurs été sacré meilleur fromager du MONDE en 2007. Allez faire un tour dans sa boutique, c’est un temple pour les amoureux du fromage. Tout est parfaitement mis en valeur, et c’est un peu la caverne d’Ali Baba, on trouve beaucoup de références, issues des quatre coins de la France, avec une petite préférence pour l’Auvergne, naturellement. Des fromages de chèvre, aux fromages d’alpage, en passant par les 5 AOP auvergnates, on propose ici le meilleur. Chez Jean-Claude Leclerc, on peut ainsi avoir un éventail des petits trésors que l’on trouve dans cette boutique. Un pur plaisir avant de passer au dessert.

Avant de déguster le dessert du menu, on vous amène une première douceur. Cette fois-ci : une glace au litchi avec un peu de riz au lait. Délicieux, très rafraîchissant.
Puis nous avons déguster un petit vacherin glacé aux herbes de Troubadours, jus de nectaire vanillé et fruits rouges. Une très jolie gourmandise.

Le dessert

Avant d’achever cette expérience “Plaisir” chez JCL, le serveur amène une dernière touche sucrée sur la table, avec quelques tuiles aux amandes (terriblement bonnes et généreuses), de petits financiers et des tartelettes aux fraises des bois, très fines.

Un seul mot après cette soirée : recommencer, bientôt, en se laissant tenter par le menu Epicurien, et goûter une nouvelle fois à la cuisine de Jean-Claude Leclerc, tout en équilibre.

Avant cela, je me laisserai sûrement tenter par la deuxième adresse du chef, située juste à côté le restaurant La suite.

L’adresse
Restaurant gastronomique Jean-Claude Leclerc, 12 rue Saint Adjutor, 63000 Clermont-Ferrand.
Tél. : 04 73 36 46 30
http://www.restaurant-leclerc.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires

  1. Tu as eu de la chance si tu as pu apprécier ton repas… Ce ne fut pas le cas de mes parents pour leur anniversaire a qui on a servit un poisson pas frais (vraiment pas frais) et qu'on a traite d’imbéciles quand ils ont fait gentiment la remarque en espérant que le serveur renverrait discrètement le plat en cuisine… Quand on paye le menu plus de 100 euros ça ne me semble franchement pas correcte :/

  2. Merci pour cette adresse à tester, et merci pour ce blog sympa.

    http://www.regardsetviedauvergne.fr/
    Le blog de ceux qui aiment l'Auvergne et de ceux qui ne la connaissent pas.

Un petit mot ? C'est par ici !