VLOG Montée du puy de Dôme

C’est une grande première pour le blog : un VLOG ! Le blog se décline aussi en vidéo, pour apporter un nouveau regard, ouvrir de nouvelles perspectives, vous montrer ce qui se passe parfois derrière une photo… J’ai profité d’une promenade en famille à la conquête du puy de Dôme pour filmer notre ascension et notre découverte au sommet. Le temps était ensoleillé, c’était une journée parfaite.

 

DSC_3558

DSC_3593

J’avais déjà eu la chance de monter là-haut, à plus de 1400 mètres, sur ce symbole d’un département, d’une région, ce mastodonte qu’est le puy de Dôme. Malheureusement qui dit climat de montagne dit temps changeant et parfois, grosses chutes de neige. Pour effectuer un reportage sur le restaurant qui se trouve au sommet, le 1900, j’étais tombée sur un jour sans. Un jour où on ne voyait pas le bout de son nez, ou le brouillard brouillait les pistes et les perspectives. Un jour où la neige caressait doucement la montagne. Un jour… où j’ai attrapé la pire bronchite de ma vie ! Mais cette fois-ci, en plein mois de février, je n’ai pas eu ces problèmes. Un temps merveilleux, un ciel bleu intense, peu de vent, toutes les conditions étaient réunies pour une balade parfaite.

DSC_3557

DSC_3568

Nous avons donc rejoint le Panoramique des Dômes, le train à crémaillère qui démarre au pied du volcan. Après quelques minutes d’attente, nous avons pu commencer notre ascension. 15 minutes de montée où l’on en prend déjà plein les yeux. Avec cette impression de voler autour des volcans environnants, surplombant Clermont-Ferrand au loin.

Arrivés en haut, c’est un panorama à couper le souffle qui nous attend. Une vue à 360°C sur la Limagne, la chaîne des puys, le massif du Sancy et les monts du Livradois-Forez au loin… Quelques aventuriers n’ont pas oublier leur parapente pour pousser ce fantasme éveillé d’oiseau perché sur un nid d’aigle à son comble.

Nous sommes montés jusqu’à l’antenne qui signe l’identité du puy de Dôme, passant devant la reconstitution du temple de Mercure construit au IIe siècle. Avec à chaque pas, une nouvelle perspective sur le paysage époustouflant de ce pays volcanique.

 

DSC_3570

DSC_3571

Seul hic : pas de restauration sur place, ce qui est dommageable, car oui, boire un verre en terrasse même en plein mois de février tout là-haut, cela aurait été paradisiaque. Les restaurants et bars étaient fermés… Je sais qu’ils ne le sont pas durant l’été pour ceux qui aimeraient s’y rendre aux beaux jours.

C’était une balade mémorable, qui fait prendre conscience de l’importance de protéger ce patrimoine auvergnat. La chaîne des Puys – Faille de Limagne sera d’ailleurs présentée en juin pour être inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Une bonne raison pour venir découvrir ces volcans sauvages qui n’ont rien perdu de leur beauté naturelle.

DSC_3564

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit mot ? C'est par ici !