Les Belles de savon

OBJET DU CREAM :

DU SAVON NATUREL MADE IN AUVERGNE

C’est très simple. Pour moi, il y a eu un avant et un après Belles de Savon. Si, si je vous jure ! Derrière ce joli nom, on trouve Cécilie qui fabrique elle-même ses savons dans son petit (grand !) atelier au fin fond des Combrailles, dans un cadre enchanteur. Juste au-dessus du méandre de Queuille, une des curiosités panoramiques de notre belle région qu’est l’Auvergne, la jeune femme a posé ses grimoires de recettes pour fabriquer des savons naturels, saponifiés à froid, certifiés Slow Cosmétique.

Pour moi, c’est une idée géniale de cadeau : un produit sain et naturel, dans un univers plein de charme inspiré de la Belle époque. L’occasion de sortir des sempiternels LUSH, L’Occitane (que j’aime bien), ou tout autre marque de cosmétiques qui trouvent facilement leur place sous le sapin. Une idée cadeau géniale pour les mamans, les soeurs ou les copines, les cousines, les tantes… Bref ! Toutes les femmes qui font un tout petit peu attention à ce qu’elles mettent sur leur peau. Car c’est bien de là que Cécilie tient son déclic après avoir été fleuriste : « on mange bio, mais on se tartine de pétrole ! Il y a quelque chose de pas logique… » Effectivement, si on se plongeait vraiment dans les détails de nos crèmes, nos savons, nos toniques et nos gels douches, on aurait vite le mal de mer… pour être polie.

Des ingrédients 100% naturels

Les savons des Belles de savons respectent la peau et l’environnement, dans le sens où rien n’est chimique. La glycérine est obtenue naturellement et sur place (et non pas achetée en vrac comme font beaucoup de savonniers), et toutes les matières premières sont sélectionnées avec soin.  Le lait de brebis provient d’un élevage à quelques kilomètres, tout comme le lait d’ânesse. Certains savons de la jolie gamme sont aussi vegan puisqu’à base de lait d’avoine, de riz ou d’amande. La base reste toujours la même : de l’huile de coco, de l’huile d’olive vierge extra, du beurre de karité équitable et de l’huile vierge de tournesol, issus de l’agriculture biologique.

les belles de savon

Mais revenons à mon accroche… Je peux vous assurer qu’il y a une avant et un après. Je n’ai évidemment pas pu résister, et je suis repartie avec quelques précieux savons. Le Suzanne la faneuse, à base d’avoine et de plantes sauvages, mais aussi l’eau de rose, qui est en fait un hydrolat de fleur issu de la distillation de l’huile essentielle, donc pas d’alcool dedans ! Et ça fait toute la différence. Ces deux produits sont rentrés dans ma routine beauté du matin ET du soir pour le laver le visage. J’ai vu ma peau renaître ! Finis les pores dilatés. J’ai le teint frais ! Après un an de galère à récupérer un peau décente suite à quelques mésaventures dues à des produits pas du tout adaptés.

Alors je dis MERCI aux Belles de savon ! Succombez à ces petites merveilles, vous ne le regretterez pas !

dsc_5133

les belles de savon

les belles de savon

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Commentaire

  1. […] deuxième déclic, c’est en reportage que je l’ai eu. Chez les Belles de savon dont je vous parlais ici. Cette fille fabrique des savons naturels, elle maîtrise sa saponifcation à froid et ne travaille […]

Un petit mot ? C'est par ici !