Comment s’organiser pour les fêtes

Pour la première fois, je me livre à la tendance du calendrier de l’Avent. Chaque jour, jusqu’à Noël, je posterai des articles dédiés 100% aux fêtes pour vous donner des conseils, des recettes, des idées… Tout pour s’inspirer ! Vous êtes prêts les Creaminels ? Alors c’est parti pour 24 jours !

Je vous livre aujourd’hui quelques petits conseils pour vivre sereinement cette période des fêtes, aussi géniale soit elle ! Parce que du sapin aux cadeaux en passant par le chapon et la déco, il n’y a pas que le Père Noël qui est débordé en ce mois de décembre ! A défaut d’armée de lutins, on se blinde côté organisation pour (enfin) vivre la magie de Noël sans épine sous le pied.

Noël J-24  : On ouvre son calendrier de l’Avent !

On ouvre la première case ! Avec ou sans les enfants. Ici, on est 3. Alors nous avons 3 calendriers à ouvrir chaque matin. C’est notre petit rituel avant même de poser un pied par terre. Mon fils nous rejoint dans le lit et on ouvre les cases de chacun. Pour lui, c’est un calendrier Playmobil, pour mon homme c’est un calendrier LEGO (et oui…), et pour moi, le calendrier du Palais de thés.

Le budget Noël : on gère 

Anticiper reste le meilleur moyen de survivre à Noël. Les plus prévenants pourront mettre déjà des sous de côté les mois précédents, les autres devront taper dans leur épargne ou compter sur leur simple salaire du mois (tant pis on mangera des pâtes et de la salade verte jusqu’au marathon foie gras-boudin-chapon-bûche !).

Inspiration, es-tu là ?

Encore une fois, internet est une source inépuisable d’inspiration pour donner le ton à la décoration de ce Noël. Je vous conseille deux choses : une virtuelle et l’autre non. La première, c’est d’aller chiper sur Pinterest des idées à foison.  Pourquoi ne pas créer des tableaux par couleur ? « Or et blanc », « Rouge et blanc », « vert sapin » ou « paillettes » ? A vous de jouer !

L’autre conseil est de se ruer chez votre marchand de journaux et acheter des magazines spécialisés dans la déco ou dans la cuisine qui regorgent littéralement de propositions et de petits trucs qui vous aiguilleront. Et on en profite pour faire une bonne action et faire vivre la presse.

Lister les cadeaux

Inutile de rappeler aux parents ô combien il est préférable d’anticiper et commencer à acheter dès novembre pour éviter les ruptures de stocks dans les magasins de jouets (Je me souviens l’an dernier d’une voiture Pat’Patrouille introuvable 15 jours avant Noël…) Alors si ce n’est pas déjà fait, on n’attend pas pour éviter la soupe à la grimace le 25 au pied du sapin.

Mais qu’est ce que je vais bien pouvoir acheter à Tonton Bernard cette année ? Et à mon chéri ? On prend un stylo, une feuille et on note des idées en vrac. Ca va de la bonne bouteille de vin pour l’oncle à la montre intelligente à la mode pour l’amour de votre vie si vous avez un budget sympa. L’homme aime la technologie, les trucs qui font bip-bip, gardez ça en tête !

guide survie fêtes

noel_pinterest

J-10 : Mon beau sapin, roi des forêts !

On évite de l’acheter avant pour éviter un remake de la nuit des morts vivants au moment où il doit afficher son plus beau ramage… Parole de jeune fougueuse incapable d’attendre un peu qui s’est déjà faite avoir à vouloir décorer trop tôt son sapin bien vert mais tout rabougri le jour de Noël… Une dizaine de jours avant, on part donc le chercher auprès des marchands dans les rues ou dans les jardineries. Et on n’oublie pas son sac à sapin Handicap international !

Le week-end, on met des chants de Noël (retrouvez ma playlist Spotify ici) et on ressort les cartons qui abritent toutes les bricoles pour décorer ce sapin et le reste de la maison. Moment de bonheur garanti ! Sauf si les enfants se châtaignent pour savoir qui va poser l’étoile sur la cime…

Poularde ou chapon ?

10 jours avant, c’est le bon moment pour se pencher sur le menu du Réveillon. On sort les bouquins de recettes et les magazines de cuisine pour trouver les recettes qui nous font de l’œil. On liste tous les ingrédients qu’il nous faudra acheter. Petit truc : on photocopie les pages pour les avoir sous le nez le jour J et éviter ainsi les tâches des doigts bien gras sur les pages… Pour vous aussi c’est du déjà-vu ?

Un petit coucou chez le boucher, le poissonnier ou le pâtissier

Pour éviter de se retrouver le nez dans la sauce, on réserve sa bûche chocolatée, sa volaille, ses boudins blancs, son foie gras, ses langoustines ou son homard. Or-ga-ni-sa-tion !

13 à table ?

On vérifie le nombre d’invités, et sa vaisselle pour ne pas servir la cuisse du chapon dans l’assiette Mickey du petit. C’est aussi le moment pour réfléchir à sa déco de table (serviettes en papier, chemin de table, bougies, sous-assiettes pailletées…). Vérifiez les deux en même temps, vous irez ainsi une seule fois dans votre magasin qui propose la vaisselle, et la déco, que vous voulez, et vous éviterez d’y retourner le jour le plus cauchemardesque de l’année dans les commerces qu’est le 24 décembre.

J-5 (J-3 pour les plus ric-rac) : Corvée de courses !

On achète tout ce qu’on n’a pas réservé. Et on ressort sa liste d’ingrédients pour ne rien oublier. C’est aussi le bon moment pour choisir son vin et son champagne. Question subsidiaire : vous avez assez de piles pour les jouets des marmots ???

… et de papiers cadeaux.

On emballe, on emballe !

J-1 : Dernière ligne droite

Si vous avez suivi tous mes conseils, bravo, vous êtes dans les temps ! Aujourd’hui, vous pouvez même faire un peu de cocooning avec un petit tour chez le coiffeur ou l’esthéticienne (à condition d’avoir pris rendez-vous 15 jours avant, sinon, oubliez…). En cuisine, on prépare ce qui peut se préparer la veille. Comme la bûche, ou les petits gâteaux secs en forme d’étoiles. On opte pour une simple soupe poireaux-pommes de terre pour le dîner, notre petit bidon va suffisamment déguster demain…

Jour J : Que la journée marathon commence !

On démarre la journée sereinement autour d’un thé brûlant et quelques tartines grillées, tout en savourant des yeux les enfants (pour moi mon petit de 4 ans et mon trèèèèès grand de presque 40 ans) qui ouvrent la dernière case du calendrier de l’Avent. Les batteries sont rechargées ? Go ! Il faut d’abord aller chercher la viande, le poisson ou la pâtisserie que l’on a commandé. Sans oublier le pain !

Avant d’aller mettre la main à la pâte, on met la table, on décore, on chante, on danse…

On file en cuisine et on fonctionne par étapes. Faire d’abord les choses simples qui vous feront gagner un temps fou : couper le foie gras, (faire) ouvrir les huîtres, préparer les verrines, les petits fours pour l’apéritif et le plateau de fromages. On met les boissons au frais et on ouvre le vin rouge pour le faire décanter.

On entre ensuite dans le vif du sujet, et on s’occupe du plat de résistance. Prévoyez au moins trois heures tranquille en cuisine pour y arriver dans les temps !

Une heure avant le dîner, on file sous la douche et on se fait une beauté ! On fait péter les paillettes sur les paupières, les lèvres « glossy-glossy » et la robe qui brille. On habille les enfants – qui sont restés en pyjama toute la journée – et on fait une sélection de DVD spécial Noël pour eux.

Avant le début des festivités, on dispose l’apéritif sur la table basse du salon, et on sort les verres de champagne. On allume les bougies qui sentent bon la cannelle et l’orange… On souffle un bon coup avant d’aller vérifier la cuisson du chapon.

Ca sonne, vous êtes prêtes !

Alors ce Noël 2016 ? Il ne vous fait pas déjà saliver ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires

  1. Moi ça me fait carrément saliver mais j’ai tellement la flemme cette année que je crois que je vais venir réveillonner chez toi, le menu est bien alléchant ^^

Répondre à Pousseaucream Annuler la réponse.