FREELANCE : APPRENDRE A DANSER SOUS LA PLUIE

Quand on est freelance, on doit composer seul, être son propre chef, et être capable de trouver la motivation nécessaire pour travailler dans un cadre familier qu’est notre maison, et surtout, à composer avec les aléas du quotidien.  C’est se lancer des défis, tout le temps. C’est apprendre à danser sous la pluie pour progresser et atteindre de nouveaux objectifs, qu’ils soient simples et à court terme ou compliqués et à long terme.

freelance4

1 / Ne pas bloquer une situation

Pour des raisons X ou Y, parfois, la situation se bloque. On se retrouve dans l’incapacité d’avancer sur un dossier. Parce qu’un interlocuteur ne répond pas au téléphone, parce qu’un rendez-vous tombe à l’eau, parce qu’on tombe malade, ou pour les mamans, votre enfant tombe malade. Et ça, bien évidemment, c’est jamais prévu au programme.

J’ai appris à accepter les situations telles qu’elles sont.

La semaine dernière, mon petit garçon s’est coltiné une double otite. Vous savez, ce truc qui arrache les oreilles de vos bambins… Du coup, inutile de vous dire que mon petit poussin est resté à la maison. La nounou étant un luxe que je ne me permets pas encore, et bien il est resté avec moi durant 3 jours. J’ai annulé les RDV que j’ai pu remettre à plus tard, je n’ai pas écrit tout ce que je voulais (y compris pour le blog), juste quelques textes le soir après 21h30 une fois qu’il était couché, et mes journées ont été bien moins productives que d’habitude. J’étais plus occupée à prendre soin de mon petit bout et à jouer avec lui à Croque-Carottes, aux 1000 Bornes ou à ce jeu dégueulasse Burky Sneaky (tu dois mettre ta main dans la gueule d’un serpent où tu dois attraper des objets coincés dans la bave visqueuse dégouttante de l’animal… Un pur plaisir ! Mais un kif pour mon fils… Alors on se sacrifie hein !)

Et puis il y a eu un reportage impossible à décaler pour moi car urgent, et bien j’ai choisi de danser sous la pluie et j’ai emmené mon petit garçon avec moi pour lui faire découvrir l’univers du métier de sa maman. Je l’ai responsabilisé. En m’attendant, il a bu un excellent chocolat chaud et a feuilleté quelques livres. Et j’étais rassurée de le savoir avec moi. Alors certes, l’interview que j’ai menée a été ponctuée de quelques petits intermèdes (« touche pas à ça », « mouche-toi », ou « ramasse ce que tu viens de faire tomber »…) mais globalement, c’était une expérience bonne à prendre pour tous les deux. Je me suis prouvée à moi-même que j’étais capable de composer avec les imprévus de taille, et j’ai montré à mon fils qu’il grandissait et que je pouvais lui faire confiance sur des trucs de grands. Que du positif.

freelance3

Pochette ordinateur portable en cuir Paul Marius

 

2 / Voir le positif, toujours…

Justement le positif, c’est vraiment la clé de tout ! Moi la pessimiste perfectionniste chronique, j’ai mis du temps à le comprendre, et j’ai parfois du mal à l’appliquer pour être honnête. Mais positiver permet de se sortir souvent de situation compliquée. Danser sous la pluie, c’est apprendre à rendre positif ce qui peut paraître négatif.

« Cette idée que rien n’arrive par hasard »

Il pleut ? Sortez vos parapluies ! Un projet tombe à l’eau ? Profitez-en pour postuler auprès de cette entreprise qui vous fait rêver. Vous ne gagnez pas assez d’argent ? Multipliez vos chances en multipliant vos clients, et surtout, en croyant en vous.

S’il y a bien un truc que j’apprends à apprivoiser, c’est cette idée que rien n’arrive par hasard… Alors lancez-vous dans un nouveau projet, une nouvelle opportunité… Cela vous ouvrira forcément les portes d’autre chose plus tard et de manière positive.

3 / Ne pas perdre de vue ses objectifs

Danser sous la pluie, c’est aussi se réjouir à l’idée que tout arrivera à qui sait attendre. Les objectifs que vous vous fixez peuvent être fastidieux à atteindre, mais si vous travaillez pour cela, il n’y a aucune raison pour que cela n’arrive pas. Quand on est freelance, avoir ses objectifs clairement définis sur papier, c’est primordial. Alors quand une tuile vous arrive, qu’un délai n’est pas respecté, qu’un client peine à vous payer ou qu’un RDV important tombe à l’eau, pas de panique, concentrez-vous sur vos objectifs. Relancez vos interlocuteurs et restez droits dans vos bottes. Votre feuille de route est juste devant vous, qu’importe la pluie ou la neige…

freelance6

Et vous, comment vous apprenez à danser sous la pluie ?

Racontez-moi tout en commentaire juste en-dessous : )

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit mot ? C'est par ici !