LONDON CITY GUIDE : Mon voyage à Londres

Comme je l’ai déjà expliqué, j’adore Londres. Pour la 5e fois, cette ville ne m’a pas laissée indifférente. Je vous ai déjà dressé 7 bonnes raisons de se rendre dans la capitale britannique, et aujourd’hui, je vous raconte mon voyage, en vous partageant ma feuille de route. Je vous explique aussi comment j’ai pu m’y rendre à partir de Clermont-Ferrand.

Le transport

A partir de Clermont, il existe quelques liaisons vers Londres, mais honnêtement, cela revenait bien trop cher. Du coup je me suis tournée vers EasyJet au départ de Lyon. L’aéroport est à 2 heures de route de Clermont, mais c’est assez rapide au final. Pour l’aller, nous avons pris un vol à destination de London Luton, un aéroport situé au nord de Londres.

1h30 de vol plus tard, nous avons pris un bus pour atteindre la gare de London Luton et monter dans le train direction Saint-Pancras. Comptez environ 30 minutes en train, sans oublier d’ajouter les 5 minutes de bus entre l’aéroport et la gare.

Nous avons ensuite acheté un ticket pour le métro (nous avions oublié nos cartes Oyster à la maison #loose) afin d’emprunter la PICADILLY LINE jusqu’à Leicester Square.

soho garden

Quel hôtel ?

Notre hôtel était idéalement situé au coeur du quartier de Soho, à deux pas de Leicester Square, Picadilly, Trafalgar Square, Oxford Street et Chinatown. Je ne regrette absolument pas d’avoir misé sur le Z hôtel Soho, juste à côté du Palace theatre où se produit actuellement la pièce d’Harry Potter. Emplacement au top !

L’hôtel affiche franchement un excellent rapport qualité-prix. Les chambres basiques sont petites, aucun espace n’est perdu, et la rue reste tout de même assez bruyante jusqu’à 2 heures du matin, mais la qualité de la literie, la propreté et la TV avec toutes les SKY Channels rattrapent tout ça.

Z hôtel soho londres

spice of life soho

Repérer les bons plans

J’avais étudié mon départ avec Le Petit Futé en version poche. Il est très pratique et se glisse… dans la poche (bah oui) ! Ensuite, ce que je fais en général, c’est de guetter les blogueuses, les amis qui partent au même endroit que moi, et dès que l’un d’entre eux parlent d’une adresse sympa ou à faire, je la note immédiatement sur un carnet ou dans mon téléphone sur l’application Notes.

londres soho

londres soho

JOUR 1 : Arrivée et shopping

Avant d’entamer mon London city trip, nous avons posé les valises à l’hôtel vers 15 heures et nous avons tracé directement sur Regent Street puis Oxford Street pour trouver le Disney Store afin de ramener le cadeau tant attendu par notre fils : La grosse figurine de Maui, le demi-Dieu polynésien du dernier Disney VAIANA dont je vous parlais ici. Mon fils est totalement fou de ce dessin animé et est en total admiration devant Maui : )

Sur le chemin, évidemment, je me suis arrêtée chez Urban Outfitters où j’ai craqué pour un bonnet, chez Primark, où j’ai aussi craqué pour un bonnet (bah quoi ?!), et chez Anthropologie où j’ai littéralement fondu pour une tasse et une bougie qui sent TELLEMENT bon ! On est rentrés à l’hôtel à moitié ruiné mais contents, avant de rejoindre Trafalgar Square où nous sommes tombés sur un pub génial : The Chandos. J’ai pris une bière bio, elle était divine… Puis nous avons mangé au restaurant thai Busaba dont je vous parlais ici.

londres british museum

londres british museum

JOUR 2 : Le British Museum, Winter Wonderland (Hyde Park) et Harrod’s

Au réveil, nous avons filé dans une adresse repérée sur le net : Bill’s, connue pour ses petits déjeuners géniaux. Et je n’ai pas été déçue ! Je vous en reparlerais bientôt puisque je vous prépare un article uniquement dédié à ce resto tendance.

Une fois bien rassasiés – un avocado on toast d’anthologie pour moi -, nous avons rejoint à pied le British Museum que je n’avais jamais fait. J’ai été halluciné par la grandeur des bâtiments et la qualité des expositions. Nous n’avons pas tout vu mais nous avons bien profité des départements dédiés à la Rome Antique, à la Grèce Antique, aux Pharaons et aux momies, avant d’aller faire un tour du côté du secteur en l’honneur de l’Asie, plus précisément du Japon, ce pays que j’adore. Je ne peux que vous conseiller d’aller au British Museum, c’est une vraie mine d’or. C’est ici que vous pourrez voir la Pierre de Rosette qui a permis de déchiffrer les hiéroglyphes, les statues de Ramsès II, les Cariatides du Parthénon…

Nous avons ensuite remonté Oxford street jusqu’à Hyde Park pour visiter le marché de Noël, Winter Wonderland. Ce jour-là, nous avons marché 17 km… L’univers de Winter Wonderland me subjugue toujours. La magie des lieux, cette opulence de merveilles, ces odeurs de vin chaud, de cannelle… Et ces petits chalets de bois… Tout est fait pour vous plonger dans une autre réalité. A l’époque de Noël, je pense que c’est un lieu incontournable. Nous avons évidemment goûté au vin chaud… Délicieux !

Route ensuite vers South Kensington, pour aller faire un tour dans le magasin incroyable d’Harrod’s. Les décors de Noël y sont toujours sublimes et c’est une vraie caverne d’Ali Baba des temps modernes. A faire rien que pour le plaisir des yeux. Les prix sont souvent excessifs, mais pouvez très bien craquer pour une boite de thé ou quelques chocolats qui restent abordables : )

Après tout ça, nous sommes rentrés à l’hôtel se mettre au chaud et reposer nos pieds, avant de repartir pour boire une bière dans notre pub préféré, le Spice of Life. Le soir, c’est au Beijing Dumpling en plein coeur de Chinatown que nous avons mangé les meilleurs bouchées vapeur de notre vie.

winter wonderland

winter wonderland

winter wonderland mulled wine

JOUR 3 : Soho, Carnaby Street, Covent Garden

Le dernier jour a été beaucoup plus cool niveau marche. Nous sommes restés dans le « quartier » à déambuler dans les rues, profiter des décorations, des magasins, de l’atmosphère si particulière de Londres… De Carnaby Street à Covent Garden.

Ce jour-là, j’ai un peu craqué et fait chauffer la carte bleue en fondant pour une paire de Van’s hautes noires et blanches, deux ombres à paupières chez Urban Decay, et quelques petits trucs chez Muji (un porte-cartes de visite, des stylos, une to-do list, vous me connaissez…)

Le soir venu, après notre bière au Spice of Life, nous avons opté pour un japonais, Eat Tokyo, qui avait de bonnes critiques sur internet. Mais étant donné que je n’ai pas trouvé ça très top, je ne préfère pas vous en parler ; ) En gros, je préfère les sushis de Sushi Shop !

Et le lendemain, nous avons pris le bus jusqu’à Victoria station pour emprunter le train qui conduit à l’aéroport de Gatwick et attraper notre vol Easyjet.

Rien qu’écrire ces lignes me donne envie de retourner à Londres pour profiter encore un peu plus, aller plus loin, découvrir d’autres quartiers, tester d’autres adresses… J’espère vite revenir !

londres

londres

Et vous, qu’aimeriez-vous faire/voir à Londres ?

Dites-le moi en commentaire juste en-dessous : )

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Commentaire

  1. […] c’était une grande première pour moi, la grande fan de Londres. Naïvement, je m’attendais à retrouver pas mal de ressemblances avec l’Angleterre. J’ai […]

Un petit mot ? C'est par ici !