Le blues de janvier

Le blues de janvier

 

 

J’ai troqué les lumières bleues de Stockholm la belle,

Les paillettes et les étoiles scintillantes de Noël,

Pour le blues de janvier, sans ailes.

 

L’année a commencé sous mon nez,

Et comme chaque nouvelle cuvée, c’est la grande destinée,

Que l’on s’imagine vivre à cœur ouvert, presque enivré.

 

Les couleurs de janvier me déchantent toujours,

Elles sont froides, ternes, tristes, sans joli pourtour,

Elles manquent d’éclat, de lumière, d’étincelles et d’amour.

 

Cette volonté de réussir,

Cet amour de la suite qui reste à écrire,

Et cette névrose de janvier qui ne cesse de ternir.

 

L’hiver laisse ma tête au chaud,

Parfois à deux petits degrés de l’ébullition, avec parfois ce parfum de cacao,

Et ce besoin de rester dans mon cocon plutôt que penser aventure et rodéo.

 

Le blues de janvier s’en ira bientôt,

En attendant je le laisse couler comme de l’eau,

Et je prends le temps de panses mes bleus à l’âme, pour repartir aussitôt.

 

Ce mois de janvier est source de réflexion pour moi. J’essaie des choses, j’en relance d’autres. J’ai toujours voulu me lancer dans l’écriture d’un poème, et ce dimanche matin, j’ai enfin sauté le pas. Je pense que je l’avais en tête depuis un moment çar cela m’a pris un petit quart-d’heure seulement pour le faire sortir. Ce plaisir de mettre des mots sur des pensées, des états d’âme, des moments de vie, je ne m’en lasserais jamais. Et j’espère pouvoir le faire plus souvent…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit mot ? C'est par ici !