Aller le contenu

Une nuit magique à La Bouitte (Savoie)

Je rêvais de passer une nuit à La Bouitte (Savoie)

La Bouitte de René et Maxime Meilleur. J'ai dit oui tout de suite quand on m'a proposée de venir découvrir cette MAISON MAGIQUE. C'était il y a déjà 4 ans. Je ne sais pas vous, mais je garde quelque part dans un de mes nombreux carnets une SHORTLIST sur laquelle je note les restaurants, les hôtels qui me font rêver. Pierre Gagnaire, Jacques et Régis Marcon, le Mandarin Oriental et Thierry Marx, Bras à Laguiole dans l'Aveyron, Anne-Sophie Pic à Valence, Alexandre Couillon, Mauro Colagreco... Revenir à l'Oustau de Baumanière pour me régaler de la créativité de Glen Viel. Autant de lieux, autant d'artistes que je rêve d'approcher pour toucher du doigt leur univers. D'ailleurs, dites moi en commentaire si vous avez des restaurants, des hôtels qui vous font vous aussi rêver...

L'histoire des lieux

La Bouitte, elle, a une histoire bien particulière. Celle d'un père et de son fils qui ont décroché 3 étoiles au Guide Michelin ensemble. Une ascension exemplaire puisque René Meilleur a démarré l'aventure en simple restaurant d'altitude où les skieurs hors piste venaient manger une bonne raclette ou une chaleureuse fondue savoyarde. La troisième étoile est arrivée il y a deux ans et a propulsé la maison sous les feux des projecteurs. Et à ce moment-là, j'avais flashé sur ce lieu emblématique qui clame haut et fort son identité montagnarde. Du coup, je les suivais depuis quelques temps Instagram. Et je crevais d'envie d'aller voir de mes yeux cette merveille.

C'est la chance de mon métier. Parfois, des rêves comme celui-ci se réalisent.

Les Alpes, la Savoie, c'était une première pour moi... Vu que je ne skie pas, je n'avais jamais eu l'occasion de découvrir ces montagnes, celles de mon Auvergne me comblaient amplement.

L'arrivée

Une fois garée, on vient récupérer nos affaires. Ici, on s'occupe de vous. On découvre ce chalet, perché à plus de 1500 mètres d'altitude. Cette ambiance, cette odeur... Comme dans une maison de famille. Avec ses milliers de cloches anciennes qui résonnaient auparavant dans les Alpages. On se sent plus invités que clients honnêtement. Le bois court partout, la pierre se dresse sous nos pieds, et parfois meublent les murs. La poterie savoyarde et ses couleurs exposée un peu partout dans la maison apportent encore une dimension familiale. En filigrane, le message clignote un peu partout : "Bienvenue chez Nous. Bienvenue à La Bouitte".

La découverte de la chambre me laisse sans voix. Si cosy. Si soigné. Si montagnard dans l'âme. Avec un confort extrême. Face à moi, les montagnes s'étalent dans le paysage qui m'explose à la figure quand je sors sur la terrasse. Wahou. Le temps de faire quelques photos, et à peine récupérer de mes 4h30 de route, on frappe à ma porte. On m'amène un thé de bienvenue. Avec une petite brioche encore chaude. Le comble de la gourmandise pour moi. Mais je n'ai même pas le temps de plonger mes lèvres dedans, je dois filer faire l'interview des chefs que je mène en binôme avec une amie journaliste. L'article est paru dans Le Petit Gourmet depuis...

La Bouitte

 

Le repas

L'expérience commence dès l'apéritif où le sommelier vient nous proposer le vin pétillant de Savoie à déguster sur un sirop de truffe. Evidemment, en grande fan de truffe, je fonce sur la proposition. Et avec ça, je déguste les mises en bouche d'une finesse dingue.

S'en suivent des Huîtres. Inattendues et explosives. Un Foie gras d'une douceur incroyable...

Installées à table, on voit défiler l'essence de la maison. Des plats qui n'ont pas perdu leur identité montagnarde, avec une créativité et une vérité qui marquent chaque bouchée. Je n'aurais jamais cru mangé une raclette en entrée chez un 3 étoiles. Ni même un kiwi en pré-dessert. Car sachez-le, ce fruit n'est pas très apprécié des chefs. Et que dire de la déclinaison autour du lait... Sensationnelle exploration ! Et bon à savoir, mon amie journaliste qui m'accompagnait était végétarienne et a pu elle aussi profiter des plats des chefs en mode veggie. Et well... Le plateau de fromages est digne d'intérêt aussi ! Un vrai paradis pour les fans comme moi ! On y trouve toutes les merveilles des Alpes, au bon lait cru des montagnes. 

La Bouitte
Le Lait dans tous ses états. CREDIT M. CELLARD

Le petit-déjeuner

Après une belle nuit de sommeil, dans ce royaume de silence entouré de neige protectrice, j'avais hâte de découvrir le petit-déjeuner signé La Bouitte. Pour moi, le petit-déjeuner symbolise l'apothéose d'une expérience dans un hôtel. Laissez-moi vous dire que je n'ai jamais vu de buffets semblables à celui-ci. Un coin muesli et granula m'a naturellement conquise moi la furieuse des graines, avec différents types de recettes, des pots pour les noix, les amandes, les noisettes. Des kiwis frais, des abricots secs... Tout se que j'aime le matin en somme ! Mais à côté de ça, les yaourts maison préparés par celui-là même qui vous sert votre thé et votre café. Avec le lait de Savoie. Pour les plus gourmands, sur la table se dressaient aussi brioches, gâteau de Savoie, gâteau à l'orange... De l'autre côté de la pièce, la charcuterie des montagnes, les fromages et même quelques huîtres ont aiguisé ma curiosité ! Une des meilleurs expériences BREAKFAST de toute ma vie. Et que dire de la sublime vaisselle... Si chaleureux tout ça !

Je suis repartie en me jurant que je reviendrait. Cela fait déjà 4 ans, et je me remémore toujours avec autant d'émotions cette maison de bois, au creux des montagnes. Et de cette chaleur humaine qui enveloppe ce lieu extraordinaire. Je pose l'intention suivante : revenir avec mon fils et mon amoureux pour partager tout l'amour de cette montagne des Meilleur ! 

  • René et Maxime Meilleur, La Bouitte

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soyez le premier à commenter

Un petit mot ? C'est par ici !