Aller le contenu

Freelance au Pays basque : Douceur et pintxos

Nouvelle chronique d’une journaliste freelance au Pays Basque. Cette fois-ci, je viens te parler de la douceur de l’été indien au bord de l’océan. Ces journées où le ciel bleu laisse briller même la pleine lune en bélier qui se couche doucement vers midi derrière les montagnes espagnoles. Octobre, c’est une période que j’aime particulièrement. D’une part parce que je souffle une nouvelle bougie, un acte qui demande du self-love intense, mais d’autre part aussi parce que je vois rougir la nature. Que j’observe la fin d’un cycle, avec l’espoir de voir renaître un nouveau, plus beau, après quelques mois passés au chaud. Et je découvre la chaleur du Pays Basque dans le vent froid d’automne. Pas si froid que ça d’ailleurs ! Ou en tout cas moins que celui qui soufflait les jours gris de cet été.

Pays Basque freelance journaliste

Ma pause freelance : les balades pieds nus sur la plage

S’il y a bien un truc dont je te parlerais en continu, c’est ce plaisir à marcher pieds nus sur la plage. Cette immense plage d’Hendaye qui me laisse toujours de l’espace pour réfléchir, mettre à plat, laisser partir, m’évader, laisser les larmes couler.

Cette énergie de l’océan ressource. Apaise. Elle me rappelle toujours une règle de vie claire : surfer et ne pas résister. Se laisser bercer par le flow en étant proactif pour glisser sur les vagues de la vie.

J’aime laisser mon regard se perdre dans l’infini de l’océan, qui m’étonne toujours par les mille nuances qu’il peut prendre. Comme un caméléon de la météo. Tiens, une autre leçon non ? Accepter les saisons, les nuages, le soleil, et s’épanouir, vivre avec.

Mais ce que je préfère, c’est toujours cet instant où je redoute de mettre les pieds dans l’eau. Par peur d’être saisie par le froid. De regretter, de me dire, “mais bordel, c’est bien trop froid !”. J’inspire profondément et je laisse l’écume immerger mes pieds dans un profond souffle. Avec toujours cette décharge électrique qui te fait sentir vivante. Les balades pieds nus sur la plage sont devenues presque mon quotidien. Et c’est comme cela que je me ressource. Comme cela que je prends de l’énergie. Je suis encore très seule ici au Pays Basque, même si la vie place de belles âmes sur mon parcours petit à petit… Et j’avoue que l’océan me donne beaucoup de réconfort.

La joie des pintxos au Pays Basque

L’océan, clairement, mais un autre élément fait partie de mon équilibre ici au Pays Basque : les pintxos. Ou l’art de partager des bouts de gastronomie entre amis ou en amoureux. C’est comme ça que je suis tombée amoureuse de San Sebastian – Donostia.

Je me souviendrai toujours de cette soirée d’été, chaude, où j’ai découvert cette fièvre espagnole enivrante. A passer d’un bar à l’autre, de bouchée salée en verre de vin suave. J’ai flashé. Et je me suis jurée que je reviendrai vivre ici. Trois ans plus tard, j’y suis.

pintxos San Sebastian

Le pintxos sont ancrés dans la culture des Espagnols du nord. Ils se retrouvent, debout, au comptoir, dans la rue, pour partager un moment autour d’un verre. Le pintxo doit traditionnellement pouvoir se manger en deux bouchées. Histoire de ne pas louper une miette d’une discussion ou d’une blague lancée par un collègue. Et avec le COVID, et les restrictions qui sont venues s’inviter dans la vie des Espagnols (masques obligatoires partout, interdiction de consommer debout, peu de places en terrasse, et réservation presque obligatoire pour les places assises), la saveur des pintxos avait un peu disparu.

Heureusement, les restrictions dues au COVID sont maintenant levées, et on peut à nouveau profiter de cette valse entre les bars et les comptoirs, à commander des txipirones à la plancha, de bacalao al pilpil, des champignons grillés ou des rabas (encornets légèrement frits). Un bonheur de pouvoir savourer à nouveau cet art de vivre à l’espagnole que j’aime tant.

Voici quelques uns de mes bars à pintxos préférés :

🍴La Cuchara de San Telmo

🍴El Lobo

🍴Itari

🍴La Viña (le meilleur cheesecake du monde)

🍴Gandarias

La découverte de lieux cocooning au Pays Basque

En tant que freelance au Pays Basque, trouver des lieux cosy et sympas était une mission de la plus haute importance pour me poser et travailler en dehors de chez moi. Je vous ai déjà parlé du Coffee Muxu, mais j’aime aussi beaucoup le café de Josie’s Factory, aussi situé à Bayonne. On y mange des cookies de feu ! Avec même des versions sans lactose et sans gluten. Et on boit de délicieux latte, des thés chai et matcha à tomber. 😍Avec possibilité aussi de manger sur place à midi avec des assiettes plutôt saines ! Des salades bien préparées et fraîches comme je les aime pour manger sur le pouce.

Autre lieu que j’adore et où j’aime aller prendre mon petit déjeuner avant de m’y poser pour écrire : Le Milwaukee Café. Ce lieu lancé par des Américains au coeur de Biarritz propose une carte clairement inspirée des US, avec des pancakes, des avocado toasts, des burgers… Bref, je vous conseille vraiment les pancakes du coup ! Et le café est aussi très bon. 😜 Mais là où le Milwaukee sort un peu dut lot, c’est aussi grâce à ses petits gâteaux américains. Si vous voulez manger des biscuits licorne ou des cupcakes décadents, c’est ici qu’il faudra venir !

Milwaukee café biarritz

Voilà pour cette chronique vis ma vie de freelance au Pays Basque ! Un peu tardive pour un été indien, mais l’e mois d’octobre est passé à toute allure, j’espère que vous ne m’en voudrez pas. En attendant, je prépare la nouvelle newsletter FEELING FOOD, après la première envoyée le jour d’Halloween qui a eu de super retour ! Mon expérience trick or treat chez Mugaritz vous a beaucoup plu !

Et vous, vous avez de bonnes adresses au Pays Basque ?

Glissez-moi vos idées en commentaire 🥰

Freelance au pays basque

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soyez le premier à commenter

Un petit mot ? C'est par ici !